Municipalité de Grandes-Piles | COVID-19

La Municipalité de Grandes-Piles rappelle qu’il est important pour tous les citoyens de suivre les recommandations faites par les autorités sanitaires et remercie la population de sa précieuse collaboration.

  • De la fièvre;
  • De la toux et des difficultés respiratoires;
  • Ces symptômes peuvent être légers (similaires à un rhume) ou plus sévères, tels que ceux associés à la pneumonie et à une insuffisance pulmonaire ou rénale.

L’infection cause souvent une atteinte légère, mais peut parfois s’avérer sévère chez certaines personnes. Les personnes les plus à risque de complications sont les personnes immunodéprimées, celles qui sont atteintes de maladies chroniques, ainsi que les personnes âgées.

Habituellement, les coronavirus infectent le nez, la gorge et les poumons. Ils se propagent le plus souvent par contact étroit avec une personne infectée lorsque cette personne tousse ou éternue; contact des mains avec des surfaces infectées, puis avec la bouche, le nez ou les yeux. En général, les coronavirus ne survivent pas longtemps sur les objets (environ 3 heures sur les objets inertes avec des surfaces sèches; environ 6 jours sur des objets inertes avec des surfaces humides).

Il n’existe pas de traitement spécifique ni de vaccin pour la COVID‑19. La plupart des personnes atteintes de COVID‑19 se rétablissent par elles-mêmes.

  • Bureau municipal
    Depuis le 17 mars le bureau municipal n’est plus accessible aux citoyens et aux visiteurs, mais le personnel est néanmoins joignable à distance (téléphone et courriel) afin de poursuivre les activités courantes.
  • Centre communautaire
  • Bibliothèque municipale
  • Marina

Le 18 mars, une cellule de crise municipale a été constituée afin d’évaluer sur une base quotidienne les développements des directives et consignes applicables à la Municipalité. Le comité se compose du directeur général, de l’inspecteur municipal, d’un conseiller et du maire.

Rappelons que le 13 mars dernier, le gouvernement Legault a décrété l’état d’urgence sanitaire au Québec. Cette mesure exceptionnelle octroie au gouvernement du Québec les pouvoirs nécessaires pour mettre en place des mesures visant à assurer la protection de la santé de la population. Les mesures annoncées aujourd’hui s’ajoutent à celles déjà en place :

18 mars | Formation d’un comité de crise municipale pour tenir la population informée des développements et prendre des décisions appropriées, s’il y a lieu.

17 mars | Pour freiner la propagation du COVID-19, le bureau municipal est fermé temporairement au public suivant les recommandations du gouvernement du Québec. Par contre, les services municipaux sont maintenus opérationnels. La population doit communiquer avec les employés par téléphone ou par courriel uniquement. Aucune personne ne sera reçue au bureau municipal. Tout paiement adressé à la Municipalité peut se faire par téléphone avec carte de crédit, virement bancaire ou par l’envoi de chèques.

16 mars | Lieux de travail : privilégier le télétravail / 1 mètre de distance entre les collègues.

15 mars | Annonce par la ministre des Affaires municipales que les municipalités ont dorénavant la possibilité de tenir les séances du conseil à huis clos. Les élus sont autorisés à y participer par tout moyen de communication, comme le téléphone ou la visio-conférence.

Ces modalités temporaires, énoncées dans un arrêté ministériel, visent à minimiser les risques de propagation du coronavirus. La ministre demande à l’ensemble des organismes municipaux du Québec d’interdire

temporairement au public l’accès aux équipements et aux lieux intérieurs destinés à la pratique d’activités culturelles, récréatives, sportives ou communautaires, sauf s’ils servent provisoirement à des fins de santé ou de sécurité.

14 mars | Annonce de la Municipalité concernant l’utilisation des espaces publics municipaux. Fermeture du Centre communautaire et plus spécifiquement de la bibliothèque, des salles de réunion, de la cuisine et des bureaux de l’édifice.

Des postes de lavage des mains sont installés à l’entrée du bureau municipal. De plus, un employé municipal est chargé de désinfecter les entrées et sorties ainsi que le comptoir du bureau municipal.

Consignes sanitaires pour tous

  • Lavez-vous les mains souvent à l’eau tiède courante et au savon pendant au moins 20 secondes.
  • Utilisez un désinfectant à base d’alcool si vous n’avez pas accès à de l’eau et à du savon.
  • Observez les règles d’hygiène lorsque vous toussez ou éternuez :
    • Couvrez-vous la bouche et le nez avec votre bras afin de réduire la propagation des germes.
    • Si vous utilisez un mouchoir en papier, jetez-le dès que possible et lavez-vous les mains par la suite.
  • Si vous êtes malade, évitez le contact avec les personnes plus vulnérables, dont les personnes âgées et les personnes ayant une maladie chronique. Par exemple, évitez de rendre visite aux personnes hospitalisées, aux personnes hébergées dans les centres d’hébergement de soins de longue durée ou dans les résidences privées.
  • Évitez le contact direct pour les salutations, comme les poignées de main, et privilégier l’usage de pratiques alternatives.

Chaque personne a un rôle à jouer afin de diminuer les risques de propagation des virus.

Les masques ne constituent pas un outil de protection efficace pour la population générale. Leur utilisation est plutôt indiquée pour les patients chez qui une infection est suspectée ainsi que pour les professionnels de la santé qui les soignent. Vous pouvez visionner le message du Dr Horacio Arruda, directeur national de la Santé publique du Québec, à ce sujet .

Si vous éprouvez de l’inquiétude ou de l’anxiété par rapport au coronavirus, vous pouvez composer, sans frais, le 1 877 644-4545. Pour vous aider à minimiser les répercussions de telles réactions dans votre vie, consultez la page Stress, anxiété et déprime associés à la maladie à coronavirus COVID-19.

Évitez de vous déplacer d’une région à l’autre ou d’une ville à l’autre

Il est demandé à toute personne d’éviter de se déplacer d’une région à l’autre ou d’une ville à l’autre, sauf en cas de nécessité. Ces déplacements devraient se limiter à ceux liés à des raisons médicales et au travail, dans un contexte où le télétravail n’est pas possible.

Pour les citoyens de retour de voyage

Un isolement volontaire de 14 jours est recommandé à toutes les personnes qui reviennent de l’étranger le 12 mars 2020 ou à une date ultérieure. Ces personnes doivent faire preuve de vigilance et surveiller leurs symptômes.

Les entreprises qui livrent des marchandises au Québec en provenance de l’étranger n’ont pas à demander à leurs employés de se placer en isolement temporaire.

Cet isolement est obligatoire pour tous les employés de la fonction publique et pour tout le personnel de la santé, de l’éducation et des services de garde, privés et public, qui reviennent de l’étranger. Pour le secteur public, les employés conserveront leur traitement durant la période d’isolement.

Les personnes qui reviennent d’un séjour à l’extérieur du Canada et qui sont en isolement à la maison doivent respecter les consignes décrites ci-dessous.

Restez à la maison

  • N’allez pas à l’école, au travail, au CPE ou à la garderie, ni dans aucun endroit public.
  • N’empruntez pas les transports publics.
  • Reportez tout rendez-vous médical non urgent.
  • N’accueillez pas de visiteurs à la maison.

Appelez au 1 877 644-4545 si vous avez de la toux ou de la fièvre

  • Ne vous présentez pas dans une clinique médicale sans avoir reçu au préalable un rendez-vous.
  • Si votre condition le permet, contactez le 1 877 644-4545. Si vous êtes un voyageur de retour depuis moins de 14 jours, précisez-le.
  • Rendez-vous à l’urgence seulement si vous avez des difficultés respiratoires (difficulté à respirer au repos ou impossibilité de respirer en position couchée).

Si vous vivez avec d’autres personnes qui n’ont pas voyagé

  • Si vous n’avez pas de toux ou de fièvre, il n’y a aucune mesure particulière à prendre. Lavez vos mains régulièrement et évitez de partager vos objets personnels tels que : assiettes, ustensiles, verres.
  • Si vous avez de la toux ou de la fièvre, contactez le 1 877 644-4545 et en attendant les consignes :
    • N’accueillez pas de visiteurs à la maison.
      • Demeurez seul dans une pièce de la maison le plus souvent possible et fermez la porte.
      • Mangez et dormez seul dans une pièce de la maison.
      • Si possible, utilisez une salle de bain qui vous est uniquement réservée. Sinon, désinfectez-la après chaque utilisation.
      • Évitez le plus possible d’être en contact avec les autres personnes de la maison. Si c’est impossible, portez un masque. Si un masque n’est pas disponible, gardez une distance d’au moins 2 mètres (longueur d’une grande table à manger) entre vous et les autres.
      • Utilisez un mouchoir en papier pour tousser, vous moucher ou éternuer.
      • Jetez le mouchoir en papier dans une poubelle et, ensuite, lavez vos mains avec l’eau et du savon.
      • Si vous n’avez pas de mouchoir en papier, toussez ou éternuez dans le creux de votre coude.

Vous pouvez contacter le service Info-Social 811 (consultation téléphonique psychosociale 24/7)

Contactez le service Info-Social 811 si vous vivez :

  • du stress, de l’anxiété;
  • des réactions émotives qui perdurent (pleurs fréquents, irritabilité, etc.);
  • un sentiment de panique;
  • des idées qui tournent sans arrêt dans votre tête, cela vous envahit et vous fait peur;
  • des répercussions sociales de la maladie.

Des professionnels en intervention psychosociale vous offriront du soutien et vous partageront de l’information et des conseils selon vos besoins.

Rassemblements et événements

Afin de protéger la population, les rassemblements intérieurs et extérieurs sont désormais interdits par le gouvernement du Québec.

Cette interdiction s’applique à tous les rassemblements intérieurs et extérieurs, à l’exception de rassemblements :

  • requis dans un milieu de travail qui n’est pas visé par une suspension du gouvernement du Québec, à condition que les employés maintiennent, dans la mesure du possible, une distance minimale de deux mètres entre eux;
  • dans un lieu public visant à obtenir un service ou un bien (commerces, services gouvernementaux, etc.) qui n’est pas visé par une suspension du gouvernement du Québec, à condition que les clients maintiennent, dans la mesure du possible, une distance minimale de deux mètres entre eux;
  • dans un moyen de transport, à condition que les usagers maintiennent, dans la mesure du possible, une distance minimale de deux mètres entre eux;
  • réunissant des occupants dans une résidence privée ou dans ce qui en tient lieu, et toute autre personne leur offrant un service ou dont le soutien est requis. Les personnes offrant un service ou apportant un soutien doivent maintenir, dans la mesure du possible, une distance minimale de deux mètres avec les occupants.

Les rassemblements extérieurs sont permis lorsqu’il s’agit des occupants d’une même résidence ou de ce qui en tient lieu, ou lorsqu’une personne reçoit d’une autre personne un service ou son soutien. Ils sont également permis entre d’autres personnes lorsqu’une distance minimale de deux mètres est maintenue entre l’ensemble des personnes, à moins qu’elles soient des occupants d’une même résidence privée ou de ce qui en tient lieu ou qu’une personne reçoit d’une autre personne un service ou son soutien.

Pour plus d’information, il est possible de se référer au Décret numéro 222-2020 du 20 mars 2020 (PDF 25 Ko).

Visites dans les hôpitaux, CHSLD, et autres établissements pour aînés et adultes vulnérables

À compter du 14 mars 2020, les visites non essentielles dans les hôpitaux, les CHSLD, les ressources intermédiaires, les ressources de type familial visées et les résidences privées pour aînés seront interdites afin de protéger les personnes les plus vulnérables ainsi que les travailleuses et travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux.

Personnes âgées

Les personnes âgées de 70 ans et plus sont les plus à risque de décéder des complications de la COVID-19. 

Afin de protéger leur santé, il est demandé aux personnes âgées de 70 ans et plus, de rester à la maison, sauf en cas de nécessité ou d’exception, comme pour se présenter à un rendez-vous médical important.

Certains travailleurs essentiels peuvent faire exception à cette règle. Il faut, dans ce cas, évaluer le risque pour le travailleur et l’impact sur les services essentiels pour la population. Il faut également évaluer s’il est possible d’assurer la protection du travailleur.

Les personnes âgées peuvent sortir prendre une marche ou aller se procurer de la nourriture et des médicaments en respectant les consignes sanitaires recommandées. Lorsque disponible, les services de livraison à domicile sont à privilégier.

Cependant, dans les résidences de personnes aînées, toutes les sorties sont interdites, sauf sous supervision. Cette directive s’applique autant au privé qu’au public.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux mettra en place un service afin de venir en aide à ceux n’ayant pas de proches ou ne disposant pas d’autres moyens pour faire leur épicerie et leurs achats essentiels.

Durant cette période, familles et amis sont invités à appeler les personnes âgées afin de prendre de leurs nouvelles et leur demander de se protéger.

Ce Guide d’autosoins  (Document PDF 7 Mo) du ministère de la Santé et des Services sociaux a pour objectif d’aider chaque personne à prendre les meilleures décisions possible pour sa santé et celle de ses proches durant la pandémie de COVID-19. Il permet plus spécifiquement de connaître les meilleurs moyens de se protéger de la COVID-19, de prendre soin de soi ou de donner les soins de base à son entourage et de savoir où et quand consulter si l’on a besoin de soins de services.